Cuvée Cléopâtre, la nouvelle reine du Tarn.

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:


Depuis quelques mois, on entendait par ici ou par là des rumeurs persistantes sur une boisson d’exception appelée Cuvée Cléopâtre.

Depuis quelques jours et la mise en place d’un site internet officiel, on en sait enfin un peu plus sur cette boisson d’exception.

Tout d’abord, elle ne sera produite que sur le territoire de Gaillac et seulement à 8888 exemplaires par an.

Cuvée Cléopâtre se compose d’une perle, de trois pistils de safran et d’un cépage propre à Gaillac que les connaisseurs de vins apprécient, le Len de Lel.

Le nom de Cuvée Cléopâtre a été choisi car pour fabriquer cette boisson les vignerons utilisent une perle naturelle pour la bonifier et des pistils de safran pour mettre en valeur les arômes de fleurs sauvages et de fruits confits du dit cépage.

Si le produit est bon, il est à noter que le concept commercial est aussi excellent car il utilise la notoriété de Cléopâtre pour valoriser efficacement le produit.

En effet, il est connu depuis l’antiquité que Cléopâtre buvait son vin avec des perles.

Cette anecdote est l’une des plus célèbres de l’histoire du vin.

Par conséquent, on peut dire que Cléopâtre, symbole du luxe et de l’amour par excellence, est devenue la reine du Tarn car l’un des objectifs de ce projet est de permettre aux vignerons de Gaillac de valoriser durablement et efficacement leur savoir faire.

Fort de la notoriété de Cléopâtre et d’un produit d’exception, Cuvée Cléopâtre sera officiellement commercialisé à partir de 2016.

Si vous souhaitez déguster Cuvée Cléopâtre avant cette date, vous pouvez participer au lancement du projet en adhérant à une action de financement participatif vous permettant d’acquérir des bouteilles à Tarifs réduits.

Pour en savoir plus : http://www.kisskissbankbank.com/cuvee-cleopatre-une-boisson-d-exception-100-local?ref=category

Ce qui certain c’est que cette initiative mérite d’être soutenue afin de créer des richesses et des emplois durables sur Gaillac.

Philippe Joly, amateur de vin.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »