Cuvée Cléopâtre, une boisson qui secoue le monde du vin

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:


Cuvée Cléopâtre est un projet novateur et la marque d’une boisson qui fait beaucoup parler dans le domaine du vin car elle utilise une perle naturelle pour désacidifier les jus de raisins et bonifier la boisson obtenue.

Je parle de boisson pour désigner Cuvée Cléopâtre car rajouter une perle dans une bouteille de vin empêche l’utilisation du mot vin pour définir le produit obtenu.

Il convient de dire pour respecter la législation que c’est une boisson à base de vin

Cuvée Cléopâtre utilise une perle pour produire sa boisson car elle s’est rendu compte des avantages de cette dernière pour améliorer la qualité des boissons obtenues par la fermentation de jus naturelle comme le vin, le cidre ou autres.

Cette méthodologie de travail et l’inventivité de ce procédé de fabrication sont protégé par un brevet délivré par l’INPI (institut national de la propriété industrielle).

En bref, une perle se compose principalement d’aragonite, une forme naturelle de carbonate de calcium produit par l’huître, et des sels minéraux.

Grâce à l’immersion de la perle dans la boisson une désacidification lente s’exerce ce qui a pour conséquence d’équilibrer la boisson et de libérer des sels minéraux.

En outre, la porosité et la surface sphérique de la perle permettent de cristalliser des tanins, de l’acide tartrique et autres sur toute sa périphérie, ce qui limite les dépôts.

A l’arrivée, même les vignerons les plus sceptiques ont confirmé par des tests à l’aveugle une bonification des boissons de 5 à 25%.

Plus un vin est acide, sec ou jeune, plus l’effet de bonification est notable.

Au niveau gustatif force est de constater que la boisson a plus de sucrosité, de minéralité et un meilleur équilibre général.

Face à cette situation, Cuvée Cléopâtre fait beaucoup parler d’elle auprès des puristes qui refuse d’admettre ce mode de production et de ses partisans qui estiment qu’améliorer un produit de façon naturelle est toujours une bonne chose.

Ce qui est certain c’est que Cuvée Cléopâtre va faire encore parler d’elle car sa commercialisation est prévue pour l’année 2016.

Olivier Marty.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »